Face à Face à risque de fermer ses portes pour toujours

Après 35 ans de service aux Montréalais dans le besoin, le Centre d’écoute et d’intervention aura du mal à survivre après que son financement de base ait été coupé.

Face à Face risque d’avoir à abandonner ses clients dehors dans le froid.

Peu de temps avant les fêtes, Centraide a informé Face à Face qu’elle réduirait totalement 119 400 $ de son financement à compter du 31 mars 2017. Cela représente plus de la moitié du budget de fonctionnement du Centre et signifie que FàF est dangereusement près de fermer la porte au nez des personnes les plus vulnérables de la communauté, sans pouvoir fournir les services et le soutien dont ils dépendent.

Alors que le Centre compte plus de 120 bénévoles qui font don de plus de 10 000 heures par an, sans ce soutien financier Face à Face ne sera pas en mesure de payer le loyer des locaux ou même les lignes téléphoniques nécessaires pour répondre aux appels de nombreux Montréalais qui font face à des problèmes de santé mentale et d’isolation sociale.

Clore ses portes n’est pas quelque chose que Face à Face peut concevoir ; cela signifierait laisser 724 personnes sans abri et 848 personnes à risque de devenir sans-abri sans conseil, soutien ou adresse fixe pour recevoir des chèques de bien-être social et des documents d’identification. De plus, les 22 000 interventions d’écoute active menées chaque année par Face à Face devront être absorbées par d’autres organismes du secteur – déjà dépassées – ou le bien-être des personnes qui dépendent de Face à Face sera compromis.

«Les coupures et la perte de soutien financier ont déstabilisé non seulement le Centre, mais aussi ceux que nous représentons; C’est un excellent exemple de la rapidité avec laquelle les choses peuvent changer pour le pire. Comme beaucoup d’individus avec qui nous travaillons, sans aucune faute de leur part, les circonstances peuvent nous rendre tous extrêmement vulnérables.» – Grace Fontes, Directrice de Face à Face

Les bénévoles en marketing de Face à Face ont créé un «microsite de crise» qui détaille les circonstances et la façon dont le public peut aider à crise.faceafacemontreal.org. Nous faisons appel à votre solidarité à rejoindre nos efforts pour continuer à promouvoir la culture de compassion.

Nous croyons que les Montréalais partagent notre vision d’une communauté forte, diversifiée et inclusive où les gens sont plus que leurs problèmes. Face à Face compte sur le soutien de la communauté afin que nous puissions empêcher nos clients marginalisés de subir un autre deuil.